« Je n'ai jamais été aussi heureux » - Marseille 2007

Publié le par Françoise

Marseille-3.jpgLe jeune Français Gilles Simon, 22 ans, a remporté l'Open 13 de Marseille, dimanche. Il s'est imposé en finale face au Chypriote Marcos Baghdatis. C'est le premier titre de sa jeune carrière.

Gagner votre premier tournoi sans perdre un set, c'est quand même assez exceptionnel, non ?
Oui, c'est un peu bizarre ! Mais je suis très heureux d'avoir gagné. Après ne perdre aucun set, c'est un bonus, mais ça ne change pas grand chose...

Qu'avez-vous ressenti à la fin du match ?
D'un coup tout est terminé, ça y est, c'est gagné. Toute la pression, la tension s'envole. On se laisse aller. Et même si je ne suis pas très démonstratif, j'étais extrêmement heureux. J'ai eu beaucoup d'émotions grâce au public, donc j'ai vraiment tenu à leur rendre hommage à la fin. J'ai été très touché que le public soit plus de mon côté car je sais que Marcos est beaucoup apprécié, il a des fans partout dans le monde, donc ça m'a fait vraiment du bien d'être soutenu comme ça. J'ai pu m'appuyer sur le public dans les moments difficiles. D'ailleurs, si cette finale avait eu lieu ailleurs, avec un public différent, ça n'aurait pas été gagné...

Quel bilan tirez-vous de votre semaine marseillaise ? Avec ce titre, vos objectifs de la saison vont-ils être revus à la hausse ?
Cette victoire fait du bien, je suis soulagé. Elle tombe en plus au bon moment. Je vais essayer de me souvenir de ce que j'ai fait cette semaine pour la suite. En tout cas, ça donne envie, ça montre que je suis capable, que le niveau de jeu est toujours là. Et ça me fait prendre conscience que si je fais ce qu'il faut, je peux vraiment m'améliorer et remonter au classement. Je n'ai jamais été aussi heureux. C'était très important pour moi de m'imposer dans cette finale. Au début du tournoi, je ne pensais pas à la finale, mais une fois qu'elle était là, je ne voulais surtout pas la laisser passer. Ca me tenait vraiment à coeur de m'imposer.

Vous avez eu des mots très gentils envers Marcos Baghdatis à la fin du match...
Marcos est quelqu'un de très agréable, c'est une personne incroyable. Le tennis a besoin de joueur comme lui. C'est grâce à des garçons comme lui que les gens aiment le tennis et se déplacent pour voir des matchs. Il est très démonstratif, c'est un joueur plus attrayant que certains autres...

Il est un peu un modèle pour vous, un exemple à suivre ?
Chaque joueur a son style. On est tous différents et c'est mieux pour le tennis. Personnellement je préfère garder les choses pour moi. Même si, ici, je me suis rendu compte que ça fait quand même du bien de lâcher un peu des choses de temps en temps. J'ai pu le faire ici, mais c'est pas possible partout.
Source

Publié dans Interviews

Commenter cet article