Avec... Gilles Simon - Metz 2007

Publié le par Françoise

Simon-PHM.jpg

• Si tu n'étais pas joueur de tennis ?
« Je serais joueur... de jeu vidéo ! Dix fois sur dix ! »
• Pas pianiste ? Il paraît que tu jouais très bien...
« Parlons-en à l'imparfait, j'en ai pratiqué huit ans, j'ai
arrêté. »
• Morceau préféré ?
« L'arnaque, très difficile. Sinon Félix le Chat ! »
• Vieux Nice (il est natif de cette ville) ou calanques marseillaises ?
« Vieux Nice. »
• Un autre sport ?
« Golf ».
• Le plus fou sur le circuit ?
« Jouer sur un grand court avec plein de monde comme le Lenglen à Roland-Garros, le Central, je ne le connais pas... »
• Le plus embêtant ?
« Il vous faut vraiment un nom ? A part certaines personnes, ce sont les trajets. A la longue... Et l'attente avant les matches quand on a hâte d'aller sur le court. »
• Votre champion en tennis ?
« Roger ! Federer est la définition même du champion. C'est propre, beau et fluide, voilà... Il est un N°1 incontestable. »
• La championne ?
«...» (il cherche).
• Elle peut être simplement belle...
« On va chercher plus loin ! J'aurais bien dit Justine Hénin mais quand elle perd, elle a toujours une excuse. Alors, Steffi Graf, l'image de la championne sereine. »
• Succès en Coupe Davis ou médaille d'or olympique ?
« Oh, que c'est dur ! La Coupe quand même. C'est comme si on me demandait Coupe Davis ou Roland-Garros. Il est peut-être plus facile de gagner la Coupe Davis par équipe que Roland sur un exploit personnel. Bon, les Jeux sont quelque chose fort mais pour nous, en tennis... »
Le Républicain Lorrain, octobre 2007

Publié dans Interviews

Commenter cet article